Les origines du cheval Breton

54782_44630_capture_decran_2019-08-01_a_16.16.53

Le Haras met à l'honneur cette année le cheval de trait Breton. Quoi de mieux de refaire un retour dans l'histoire pour en savoir plus sur cet impressionnant animal ?

Si aujourd'hui, c'est le début d'un nouveau mois, nous allons faire un retour en arrière et revenir sur les origines du cheval Breton. Un peu d'histoire ne fait pas de mal !

 

 

Mais qu'est-ce qu'un cheval Breton ?

Revenons au début du XVII siècle où sous l'influence de très nombreux croisements avec des trotteurs du Norfolk, des percherons et des Ardennais, le cheval Breton naît. 

Le cheval Breton est donc une race de chevaux de trait originaire de Bretagne, autrefois, il se faisait appeler sous le nom de "  bidet-Breton  "

 

Au XIX siècle, cette race de chevaux était très recherchés en France ainsi qu'à l'étranger pour des service tels que le roulage, les diligences, des postes et du train d'artillerie. Ce qui les distinguait des autres chevaux, ils sont considérés comme robustes, courageux, durs à la fatigue et peu sensibles aux intempéries ce qui est indispensable à cette époque lors de la guerre (monté ou attelé aux chars).

 

Comment le reconnait-ont ? 

Le cheval Breton est très reconnaissable de par sa masse imposante (il est très musclé aux épaules et aux cuisses), ses membres courts avec des fanons, il fait en moyenne 1m58 pour 800 kg, sa tête est courte et carrée. Pour finir, sa robe est généralement de couleur alezane avec des crins lavés. 

 

 

Existe t-il différents " types " ? 

Oui, il y a 2 catégories : le postier et le trait. 

Leurs différences viennent de leurs croisements et leurs utilisations.

En premier, le postier est un croisement entre Trait Breton et Norfolk anglais. Plus léger, avec un trot très actif et un port de tête relevé, il devient très vite le cheval d'attelage par excellence, pour les voitures de maître, les voitures de poste, qui doivent mener bon train, mais aussi pour les besoins de l'artillerie.

Tandis que le trait est un croisement entre des Ardennais et des Percherons. Quant à eux, il se destine plus particulièrement à l'agriculture et à la traction lourde.

 

J'espère que grâce à cet article vous en aurez appris plus sur ces chevaux qui viennent de notre région et qui est incontestablement notre patrimoine culturel !

 

Pour voir de merveilleuses photos représentatives de notre Cheval Breton, venez voir l'exposition " Cheval de trait au Haras "  qui sont exposées dans l'allée principale du Haras.